CORAIL EN DANGER.

Publié le par nefissa triki



LE CORAIL EN DANGER.













Le silence règnait . La limpidité de l'eau laissait voir des herbes , des algues, des arbres de corail , des clovis, de petits poissons , des langoustes et des seiches ...
La faune et la flore resplendissaient de bonheur.

Au fond de la mer ,

Tout d'un coup , en un laps de temps , le feu se déchaîna. Un volcan se mit
à saigner comme si c'était dans un enfer de larmes mouillé.

Au fond de la mer ,

Les animaux et les poissons s'enfuirent horrifiés.
Enragé , ce volcan violent a tout ravagé.

Au fond de la mer ,

Soudain , tout fut brûlé comme un coeur amoureux chagriné.

Néfissa Triki
Sousse Tunisie

Ce poème a été ecrit la nuit du 31 / 7 / 2008 et au cours des matinées du
1/8 / et 3/8 / 2008.

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nefissatriki 28/05/2009 11:19

Bonjour Samia
Merci pour ce trés beau commentaire convaincant qui a éclairé mes mots, mes maux et mes folies au fond de la mer mére.
Bonne journée

Samia Lamine 28/03/2009 13:57

Magnifique est cette marine Nafissa.
j'adore ce paysage décrit et qui m'est très cher.
La vue des profondeurs à travers la limpidité de l'eau pénètre le coeur et projette dans l'âme la paix .
Mais, la houle vient perturber l'atmosphère pour nous rappeler que ce qui est beau est éphémère.
J'apprécie la présentation typographique qui dessine les vagues et l'anaphore annonçont la débandade et que j'imagine accompagnée d'un tambour dont le roulement se répercute dans tout l'univers.

BRAVO, chère amie.

samia lamine