MES AiLES LEGERES

Publié le par nefissa triki

MES AiLES LEGERES



Cessez de me déranger !

Laissez moi travailler,
Désirer ,aimer,
Bâtir mes vers
Et les vêtir de liberté !

Cessez de me déranger !

Ma poésie n'est pas seulement
Pour moi,pour toi,ou pour vous
Elle est pour le monde entier.

Cessez de me déranger !

Nefissa Triki
Sousse -Tunisie

Poème écrit à l'aube le 29-5-2008

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Samia Nasr 07/07/2009 16:04

Bonjour, je passe te souhaiter un bon mardi et à très bientôt

nefissatriki 19/05/2009 13:04

Bonjour Samia. nasr
Merci pour ton commentaire .Je suis trés touchée.
نون

Samia Lamine 17/05/2009 21:57

Bonsoir Nefissa.

Même en parlant de ses problèmes personnels, le poète évoque les problèmes humains "Ah! insensé qui croit que je ne suis pas toi" disait V.Hugo pour défendre sa poésie personnelle que certains accusent d'individualisme.

Dans ton poème,la poèsie s'élargit et outre la simple peinture des problèmes humains et sociaux, elle devient un de combat pour la liberté et l'amour grâce au vers libre dans un climat favorable à la création en toute liberté!

L'emploi du verbe à l'impératif témoigne du désir fervent de voir le poète déchainé pour qu'il puisse accomplir sa tâche.

BONNE SOIREE.
SAMIA.

nefissa triki 19/05/2009 13:01


Bonjour Samia
.merci pour ce commentaire.
Je veux voler .
Nounنون


Samia+Nasr 14/05/2009 12:49

Bonjour Néfissa, j'espère que je ne vous dérange pas, j'aime bien ces vers c'est vrai la poésie est adressé pour tout le monde, bon jeudi, bises

nefissa triki 07/07/2009 08:10


Bonjour Samia Nasr
Merci pour ce commentaire.vous êtes la bienvenue.